Concertation bilingue et gains mutuels


L’organisme «Waska, autonomie et services techniques communautaires», aussi connu sous son surnom plus court, Waska.org, est né à Québec au printemps 2007. Il perpétue en tant que corporation la mission que poursuit depuis près de trois décennies le Mouvement Waska, ce regroupement informel d’individus et d’organismes partageant une vision de l’amélioration de la situation socio-économique de la ville : l’atteinte de la prospérité par l’autonomie responsable et l’apprentissage expérientiel.

Les échos de cette motivation se font entendre jusqu’en Colombie-Britannique où naît en 1984 un Club Waska dans le berceau des Beachcombers (Sur la Côte du Pacifique), la petite ville de Gibsons. Les Torontois ont également le bonheur de bénéficier des activités de plusieurs clubs Waska entre 1983 et 1986.

La mission de Waska.org — la version des années 2000 — comprend l’objectif de promouvoir la concertation pour contribuer à améliorer la situation socio-économique de ses membres. Ainsi, pouvoir et savoir communiquer sont les ingrédients de base de toute relation harmonieuse, toute action concertée, et ce, quelque soit la saveur linguistique.

Pour Waska.org, l’anglais est un outil de rapprochement des Humains, comme l’est notre beau français. L’organisme et le Mouvement ne politisent pas les outils dont se servent les membres pour atteindre leur confort socio-économique. Ils ne perdent pas non plus de temps ni d’énergie à lutter contre qui ou quoi que ce soit. Chaque effort est investi dans la construction, avec ces outils, de la prospérité. Dans cette optique, l’usage du français n’en est pas affaibli car Waska.org œuvre activement et fièrement à le renforcer par des gestes applicables immédiatement, concrets et impérativement constructifs.

Effectivement, l’effritement du français au Québec est causé par la motivation constamment en baisse de ses propres locuteurs. Qu’on cesse de perdre du temps à chercher un coupable.

Les membres de Waska.org s’offrent des ateliers d’apprentissage expérientiel motivants, aisés et agréables pour améliorer leur usage du français. Les mises en situations sont conçues sur mesure pour épouser leurs besoins spécifiques et le contexte dans lequel ils auront à faire usage de la langue. Comme son nom l’indique, la méthode permet d’apprendre par l’expérience, c’est-à-dire en l’utilisant. De plus, les membres entretiennent un réseau d’entraide et de dépannage pour s’épauler au besoin avec des services techniques et d’encadrement.

De petits gestes concrets, appliqués quotidiennement, permettent de rénover notre langue. Plus solide, elle fera face aux intempéries de toutes sortes. Avec des Francophones motivés qui entretiennent leur langue avec fierté, le français demeurera vivant. Le français sera plus attrayant pour les allophones résidant au Québec ou qui viennent y faire affaires, ainsi que pour les nouveaux arrivants.

Le fait de bloguer et de publier en anglais n’affaiblit pas le français. C’est une façon de communiquer aux anglophones la beauté de Québec, qu’il fait bon y vivre et que les gens y sont bienveillants. C’est promouvoir la Capitale dans le monde. C’est exprimer à la Terre entière sa fierté de parler français, de travailler à le renforcer. C’est faire comprendre pourquoi et combien c’est un bonheur d’être Francophone et Francophile.

Depuis le 26 avril 1982, le Mouvement Waska promeut la concertation, la communication amicale et la compréhension mutuelle. La Francophonie paraît alors bien plus sympathique.

Publicités

A propos Jean-François Néron / Waska.org

Directeur général et guide-mentor chez «Waska, autonomie et services techniques communautaires» (Waskaquébec), une entreprise d'économie sociale œuvrant sans but lucratif à aider ses membres à acquérir l'autonomie socio-économique, à se concerter et à s'entraider pour bâtir leur prospérité. General Manager and Guide-Mentor at "Waska, autonomie et services techniques communautaires" (Waskaquébec), a non-profit, social economy enterprise helping its members acquire autonomy, collaborate in harmony and perform mutual help in building their prosperity.
Cet article, publié dans autonomie et savoir-être, communautaire, concertation, langues - linguistique, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Exprimez-vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s