L’étape «A» sur le chemin de la prospérité


Le 11 janvier 2011 (le 2011-1-11), l’organisme Waska, autonomie et services techniques communautaires de Québec inaugure son programme ETApE.A (Entraide technique, apprentissage expérientiel, autonomie).

Pourquoi?

Le programme ETApE.A permet aux individus dont le revenu est moyen et/ou précaire, dont les horaires de travail rendent difficiles la vie de famille ou le repos sain, de consolider leur autonomie socio-économique.

Comme c’est la mission de Waska, autonomie et services techniques communautaires, l’organisme trouve important de pouvoir desservir adéquatement cette clientèle qui dispose de peu d’argent et peu de temps.

Les activités ont toujours été financées par les membres qui choisissent de payer en argent plutôt que d’investir du temps, ce qui permet à ceux dont le budget est mince de pouvoir «payer en temps» pour bénéficier des outils pour bâtir leur autonomie financière.

Positif et constructif

Au Québec, on apprend au cours de conduite que, sur une route glacée, il faut garder les yeux sur la route pour ne pas déraper dans le fossé. Or, cette technique est employée par Waska, autonomie et services techniques communautaires pour éviter de parler de «sortie de la pauvreté». On emploie plutôt les expressions «accéder à l’autonomie», «bâtir l’autonomie», «devenir capable et confortable», «gagner le pouvoir sur soi», «accéder à la prospérité», «accéder au succès et au bonheur». Les membres ne perdent pas d’énergie à lutter contre les malheurs. Ils sont motivés par le très gratifiant sentiment d’accomplissement de progresser dans leur cheminement vers leur idéal.

L’entraide et le dépannage

Bâtir son autonomie requiert de l’aide et un bon moral. Le programme ETApE.A est l’étape «A» dans ce cheminement.

L’organisme est constitué de membres qui s’unissent pour s’entraider et partager les coûts des services qui aident à atteindre et/ou consolider leur autonomie socio-économique. Celle-ci peut représenter un emploi plus stable, un horaire plus régulier, des outils et des techniques menant vers une vie familiale plus fonctionnelle…

Le micro-ordinateur est aujourd’hui un outil quasi-indispensable pour avoir accès rapidement et économiquement à l’information, aux réseaux sociaux (communication et entraide), au divertissement sain qui soutien le moral (musique, films, lecture, jeux) et aux banques d’emploi. Lorsque cet outil cesse de fonctionner adéquatement, c’est une brèche dans le cheminement vers l’autonomie. Le groupe d’entraide est donc un moyen de rétablir le bon fonctionnement du micro-ordinateur à bon prix (15 $ l’heure). Un membre de l’organisme, dûment diplômé et expérimenté, assure un service de dépannage, d’installation et de réparation avec l’authentique et honnête volonté d’aider ses pairs. Un travail de qualité effectué par et pour les membres; on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même.

Apprendre l’autonomie

Dans la même veine, l’autonomie est toujours une question de connaissances et d’information. Les membres du programme ETApE.A s’offrent un apprentissage agréable, motivant, rapide et aisé pour devenir CAPABLES et CONFORTABLES.

Ainsi, ils s’organisent des ateliers d’apprentissage expérientiel qui sont en fait des «stages» et des «séances d’immersion» permettant d’apprendre tout en faisant.

Les membres s’offrent le luxe – à 15 $ l’heure – d’apprendre à utiliser le micro-ordinateur, à améliorer leur français écrit, à devenir bilingues pour un meilleur emploi, à parler l’espagnol pour faire face au libre-échange, à réussir un examen pour décrocher un diplôme… La liste est longue. Ils se cotisent pour se permettre un apprentissage de qualité, adapté à leurs besoins réels, à un coût qui convient à leur situation. Un peu comme chez la coiffeuse ou le dentiste, ils s’entendent pour fixer un rendez-vous selon leurs disponibilités.

Un de leurs pairs, le membre guide, est un expert trié sur le volet, dûment diplômé et compilant des années d’expérience pratique dans le domaine. Il travaille avec cœur pour offrir à ses collègues membres la réussite totale. Encore une fois, on n’est jamais aussi bien servi que par sa propre équipe.

Pouvoir et dignité

Les membres ont choisi de fonder cet organisme en 2007 afin de bénéficier de services sur lesquels ils ont le contrôle de la qualité, des coûts et de la satisfaction. Waska, autonomie et services techniques communautaires perpétue ainsi cette motivation, entreprise par le Mouvement Waska depuis le 26 avril 1982! L’organisme à buts non lucratifs permet de maintenir une démocratie et un humanisme qui fait défaut au système froidement commercial, basé sur le profit.

Bienvenue chez vous!

Publicités

A propos Jean-François Néron / Waska.org

Directeur général et guide-mentor chez «Waska, autonomie et services techniques communautaires» (Waskaquébec), une entreprise d'économie sociale œuvrant sans but lucratif à aider ses membres à acquérir l'autonomie socio-économique, à se concerter et à s'entraider pour bâtir leur prospérité. General Manager and Guide-Mentor at "Waska, autonomie et services techniques communautaires" (Waskaquébec), a non-profit, social economy enterprise helping its members acquire autonomy, collaborate in harmony and perform mutual help in building their prosperity.
Cet article, publié dans accueil et inscription, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Exprimez-vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s