Il y a de l’emploi, il y a peu de gens compétents pour le combler


On peut observer au centre commercial «Carrefour Les Saules» à Québec une énorme affiche criant «nous embauchons». En effet, la compagnie Nordia offre des emplois variés tels que téléphoniste de relais pour les sourds et/ou malentendants (711), agent-e à l’assistance annuaire (411), agent-e de téléconférence, agent-e de soutien pour logiciels d’impôts et service à la clientèle pour un fournisseur de télévision satellite. La manne! Des postes en quantité pour rendre bien des gens heureux. Des conditions de travail agréables, des avantages sociaux et une adaptabilité avec les études…

Toutefois, les candidates et candidats qui s’y présentent doivent répondre aux exigences les plus primordiales: être compétent! Connaître le bon usage du français et, pour certains postes, l’anglais, est la compétence de base la plus difficile à satisfaire dans l’emploi au Québec.

Tout d’abord, le Québécois moyen maîtrise mal sa propre langue. Dans un travail où le langage professionnel est de mise, force est de constater la pauvreté de la qualité du français. Certains postes requièrent de taper des messages et, tout au moins, de le faire sans faute. Les écoles du Québec ne sont pas mêmes foutues d’honorer leur mandat de produire des élèves capables d’écrire correctement. À vingt ans, la majorité n’accorde même pas ses participes passés et s’en moque éperdument. «C’est pas grave», entend-t-on, «les gens comprennent pareil». Les adultes n’accordent aucune importance à bien faire les choses et osent exiger que leurs enfants produisent des résultats et obéissent! Fais ce que je dis mais pas ce que je fais semble être leur règle. Bel exemple pour le futur de notre société québécoise. Et ça chiale quand un peu d’anglais se montre le bout du nez! Ce n’est pas l’anglais qui menace la culture du Québec mais le Québécois je-m’en-foutiste lui-même.

Si vous êtes un personne pour qui, au contraire du Québécouais ci-dessus, la qualité de votre travail compte et que vous maîtrisez bien votre langue, de superbes emplois stables vous attendent à Nordia. Allez sur le site www.nordia.ca et soumettez votre candidature en ligne. Si vous êtes parfaits bilingue, vous avez encore plus de choix!

Je rédige cet article par choix personnel, pour encourager ma communauté à se trouver un emploi stable et confortable. Ce n’est pas une annonce.

Publicités

A propos Jean-François Néron / Waska.org

Directeur général et guide-mentor chez «Waska, autonomie et services techniques communautaires» (Waskaquébec), une entreprise d'économie sociale œuvrant sans but lucratif à aider ses membres à acquérir l'autonomie socio-économique, à se concerter et à s'entraider pour bâtir leur prospérité. General Manager and Guide-Mentor at "Waska, autonomie et services techniques communautaires" (Waskaquébec), a non-profit, social economy enterprise helping its members acquire autonomy, collaborate in harmony and perform mutual help in building their prosperity.
Cet article a été publié dans embauche, emploi, employeur, les saules, québec, relais, téléphoniste, travail. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Exprimez-vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s